Syndicat national et local sur la même longueur d’onde

De passage dans l’île, Marie Françoise Manière, la présidente de l’union nationale des syndicats français d’architectes (UNSFA), a été reçue par le syndicat des architectes de La Réunion. L’occasion pour son président Jacques Houareau d’évoquer quelques combats partagés.

Une rencontre de la présidente national avec les confrères réunionnais a été organisée à l’école d’architecture du Port.
Une rencontre de la présidente national avec les confrères réunionnais a été organisée à l’école d’architecture du Port.

Précisons d’emblée que le SAR est affilié à l’UNSFA depuis deux ans, et a participé aux deux derniers congrès 2013 à Paris, 2014 à Saint-Etienne ; ces deux congrès ont été menés d’ailleurs de main de maître par notre présidente qui se bat bec et ongles pour défendre notre profession. Nous devons nous aussi nous battre pour que cette profession « la plus belle » perdure pour offrir à la société « un meilleur cadre de vie possible ».

Dans cette société des attaques se multiplient pour réduire la part de nos interventions tant au niveau de la conception que de la réalisation de l’espace bâti.

Un nouveau projet de loi sur la dérèglementation des professions libérales tend à diminuer notre champ d’activité au profit de certaines sociétés qui n’ont d’intérêt que « le profit ». Où va-t-on ? Si nous laissons faire, cela signifiera la lente et inexorable extinction des architectes.

Nous proclamons vouloir plus d’architectes. Nos agences doivent rassembler plus de professionnels compétents pour répondre à l’étendue et aux spécificités de nos missions. Cela nécessite également une meilleure diffusion de la culture architecturale au grand public.

Nous devons aussi, être plus présents chez les maîtres d’ouvrage, les collectivités publiques, les écoles, voire même en politique. Nous sommes mal connus et pour cela, une action d’envergure doit se mettre en place.

Le Syndicat est le meilleur outil pour répondre à cette situation. On dit souvent « quand le bâtiment va, tout va ». Le bâtiment ne va pas, et comme nous sommes en première ligne, on ne va pas bien. Ne baissons pas les bras, mais au contraire, armons-nous pour faire face à cette situation qui n’est autre qu’un passage qui trouvera son issue.

Le SAR a besoin de l’UNSFA. L’UNSFA a besoin du SAR. C’est un couple qui ne fait qu’un pour aller vers la défense des architectes qui doivent s’allier à notre mouvement. Marie-Françoise MANIERE a su, sait, et saura monter au créneau pour défendre notre profession auprès du gouvernement, et à travers ses actions auxquelles nous sommes associés, redonnera à tous l’Envie d’Architecture.

Par la présente, le SAR remercie Marie-Françoise pour son action, son dynamisme. Quel enthousiasme !

Elle est rayonnante, rassurante, et optimiste pour l’avenir de notre profession. Que l’UNSFA continue. Le SAR sera présent au 46ème congrès d’architectes en 2015 à Montpellier.

Vivent les architectes.


Jacques Houareau,
président du SAR

Abonnez-vous à notre newsletter

Facebook

LIRE AUSSI
Le tableau de l’ordre 2012 est en préparation