Manuel Sparton

Maîtrise d’Ouvrage : Ville de l’Etang-Salé
Lieu de construction : Etang-Salé
Année de livraison : 2018

Ce nouveau local est implanté dans la continuité du mur de clôture du cimetière. Cette clôture d’enceinte devient un « fil » sur lequel on accroche un nouveau « chapelet ». Ainsi, l’opération fait la jonction symbolique entre deux mondes, celui du vivant et celui des morts. Côté du vivant, tourné vers le parking du stade, un mur écran blanc, minéral, fait écho aux clôtures, symboles des cimetières de l’île. Une pliure dans ce mur et un rythme de pavés de verre viennent casser sa monotonie. Tandis qu’une banquette masque le soubassement, tentant de mettre le bâtiment en apesanteur. Côté espace des défunts, la façade plus poreuse laisse dialoguer visuellement le programme et le cimetière. A l’intérieur les employés bénéficent d’une vue sur un cimetière fleuri toute l’année.


Abonnez-vous à notre newsletter

Facebook

LIRE AUSSI
Les photos du Prix d’architecture de La Réunion 2014