Le soleil…
première énergie renouvelable

Les panneaux solaires photovoltaïques sont des produits plébiscités par le consommateur dans la mesure où ils allient production d’énergie propre, rentabilité financière et esthétisme. Ces 2 derniers aspects sont d’ailleurs fortement optimisés dès lors que les panneaux sont intégrés au bâti. Solerine Energie, véritable spécialiste de cette énergie, met son savoir-faire au service des architectes pour leur permettre de répondre en toute sérénité aux commandes de leurs maîtres d’ouvrages.

pv 3_BD

Les concepteurs de bâtiments ont toujours pris en considération le facteur «soleil» dans l’élaboration de leurs plans : orientation, choix des ouvertures, type de matériaux…

De nos jours, l’évolution technologique permet d’aller plus loin dans l’emploi de cette ressource naturelle : production d’eau chaude sanitaire grâce aux panneaux solaires thermiques ou bien fabrication d’électricité à usage domestique via des modules solaires photovoltaïques.

PHOTOVOLTAIQUE (3)_BD

Cette montée en puissance des énergies dites «renouvelables» est notamment lié à une prise de conscience collective lors d’événements mondiaux tel le protocole de Kyoto ou, à une échelle plus nationale, le Grenelle de l’Environnement.

La mutation est désormais engagée : il faut moins consommer, mieux consommer, tout en privilégiant l’usage des énergies «naturelles».

Pour accompagner ce changement, les réglementations en faveur des économies d’énergies se sont accrues. Les architectes ont un rôle fondamental à jouer dans cette évolution, qui est par ailleurs accentuée par l’épuisement, et donc l’augmentation du prix, des énergies fossiles.

Dans la prochaine parution, nous aborderons les différents types de raccordement possibles via une installation photovoltaïque : autoconsommation, autonomie et vente totale.


Solerine Energie

.

fleche bas
conférences
ARCHISOL, l’énergie du soleil
et son utilisation

CONFÉRENCES REPORTÉES AU PREMIER TRIMESTRE 2014

 

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Facebook

LIRE AUSSI
Petit guide de survie de l’architecte en temps de crise