La Réunion et Mayotte ne sont pas Saint-Pierre et Miquelon !

Lettre ouverte au Président de la République et au Président du Conseil National de l’Ordre des Architectes

La Réunion et Mayotte ne sont pas Saint-Pierre et Miquelon ! Ni Trinidad et Tobago, Ni Walis et Futuna, Ni Sao Tomé-et-Principe …

Pour économiser trois francs, six sous, le ministère de la culture, avec l’aval du Conseil National de l’Ordre des Architectes, a créé, règlementairement, une entité nouvelle et singulière, celle du « Conseil de La Réunion et Mayotte ».

Contre l’avis argumenté des architectes de Mayotte et de La Réunion.

Reproduisant, ou poursuivant ses mauvaises habitudes coloniales et néocoloniales, Paris signe ainsi un nouveau crime contre le bon sens et les territoires.

Ignorant les dispositions plus judicieuses prises par les autres ordres.Jetant de l’huile sur le feu de nos identités malheureuses.

Paris, plein de certitudes, a même refusé la proposition locale d’une organisation transitoire, tenant compte de l’évolution statutaire de Mayotte et des phases de sondéveloppement.

Cette négation de la géographie, mélangeant l’archipel des Comores avec celui desMascareignes, rejoint la longue liste des confusions entre océans atlantique, pacifique et indien, qui ne font plus rire en ce XXIe siècle.

On cherche encore les motifs légitimes, exprimés, de cette attitude.
Ne nous laissant que le choix d’entrer en résistance passive contre le pouvoir national. Tristes tropiques !


Patrice Rivière
ex-conseiller du Conseil Régional de l’Ordre des Architectes

Abonnez-vous à notre newsletter

Facebook

LIRE AUSSI
Plaine Chabrier: la possibilité d’une «écocité»