Formation continue: notre crédibilité en jeu

Le monde de la construction est en mutation constante, et en complexité croissante : maîtrise de l’énergie, BIM, rénovation… Dans ce contexte, l’actualisation des compétences est devenue un nouvel enjeu pour la profession, non seulement pour être à la hauteur, mais aussi pour garantir aux maîtres d’ouvrage un niveau de qualification ou une expertise.

La formation continue est à la fois un droit et un devoir des architectes. [Darwin. Arch.: Côté Sud. Ph.: H. Douris]
La formation continue est à la fois un droit et un devoir des architectes. [Darwin. Arch.: Côté Sud. Ph.: H. Douris]

Même si, très souvent, chacun estime et déclare qu’il est assez formé, c’est devenu une évidence pour la majorité des architectes qu’il est indispensable de se former tout au long de sa vie. Selon le bon principe qui veut que ce soit en période de crise qu’il faut s’en tirer par le haut. La plupart des organisations professionnelles et tous les autres ordres l’ont déjà admis.

Dix ans d’efforts
Depuis que l’institution s’est prononcée en 2007 pour une formation continue contrôlée, il a fallu dix ans d’efforts assidus pour que la tutelle, le ministère de la Culture, accepte enfin de prendre un arrêté dans ce sens, condition indispensable pour qu’elle devienne effective à partir du 1er avril dernier.

L’architecte responsable du suivi de sa formation continue
L’institution a créé un dispositif d’encadrement de la formation continue destiné à guider l’architecte dans son parcours de formation. En particulier, il doit déclarer annuellement ses formations au CROAR. Cette déclaration valorise au moins 3 jours (ou 20h) de formation professionnelle au sens du code du travail, mais aussi l’assistance à des colloques, congrès et journées professionnelles d’information. En cas de manquement, le CROAR sera chargé de trouver une solution avec l’intéressé pour respecter cette obligation.

L’offre de formation « rentable »
Au CROAR, au CAUE et à l’ENSAMM maintenant de se concentrer pour mettre progressivement à la disposition des architectes de La Réunion des offres de formation performantes et qui répondent aux besoins et aux exigences d’un métier en mutation et qui permettent ainsi d’entretenir les compétences. Sans oublier que la formation continue est un droit finançable. Ceux qui ont déjà participé à des formations savent qu’elles sont également l’occasion d’échanges fructueux entre confrères et autres acteurs du bâtiment, et permettent de faire évoluer sa communication vers les maîtres d’ouvrage. Tout bénéfice.

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Facebook

LIRE AUSSI
Toitures végétalisées: du nouveau!