Contrôle des assurances: le verdict est tombé

Malgré plusieurs relances par écrit, par téléphone, et parfois par des contacts directs, il est resté à ce jour six architectes et deux sociétés qui n’ont pas satisfait à leurs obligations. Dans ces cas, le Conseil peut voir sa responsabilité mise en cause. En conséquence des suspensions ont immédiatement été officiellement prononcées et deux gestionnaires, Patrice Rivière et Jean-Marie Delpech, ont été missionnés pour aider les confrères à trouver des solutions afin d’éviter des radiations définitives du tableau dans quelques semaines.